Bilan du mois de mars

Une fois n’est pas coutume, le BNP Paribas Open de France revient sur l’actualité du mois en tennis fauteuil. Le mois de mars a été marqué par la tournée américaine, ultra dominée par les inusables Shingo Kunieda et Diede De Groot. Les français ont également brillé à l’instar de Charlotte Famin, finaliste en double de l’ITF1 de Géorgie, et de Nicolas Peifer, finaliste en simple du Super Series de Cajun. Retour sur le mois de mars.

Cocorico : les Français(es) brillent

On peut crier « cocorico » ! La tournée américaine, composée d’un ITF1 et d’un Super Serie, a souri aux tricolores. La n°1 française, Charlotte Famin, a parfaitement lancé la tournée avec une finale en double aux côtés de l’américaine, Shelby Baron. La paire franco-américaine a notamment battu les numéros 1 mondiales, Diede De Groot et Aniek Van Koot (1 à 8 au super tie-break) et les têtes de série n°3 du tournoi, Lucy Shuker et Manami Tanaka. Avant de s’incliner en finale.
A Cajun, ce sont les hommes qui ont brillé, emmenés par un Nicolas Peifer déchaîné. Le français de 28 ans a atteint la finale du Super Serie en s’imposant coup sur coup face à Scheffers, Houdet et Fernandez. Si la marche était trop haute en finale face à l’incroyable Shingo Kunieda, Nico Peifer a pu se consoler en remportant le double avec Stéphane Houdet. Une tournée bleu-blanc-rouge !

View this post on Instagram

– #ARMEEDECHAMPION

A post shared by Nico Peifer (@nicopeifer57) on

La joueuse : Viktoriia Lvova, tout d’une grande

En parallèle de la tournée américaine, des tournois de second rang (ITF3) se déroulaient en Europe. Ces tournois sont l’occasion de voir émerger les stars de demain comme Viktoriia Lvova, jeune Russe de 20 ans et classée 16ème mondiale. Victime du retour de Jordanne Whiley à Biel, 1er ITF3 de mars, Viktoriia Lvova a pu se rattraper en Italie en remportant le tournoi de Cuneo, son 7ème titre. La Russe possède un jeu à haut-risque frappant fort en coup droit comme en revers ce qui lui permet de rivaliser avec le top niveau par séquences. Pour grimper dans la hiérarchie, il lui faudra encore gagner en constance, en régularité et réussir à mieux gérer ses émotions. Une future top 10.

Le joueur : Shingo Kunieda intraitable

Plus aucun adjectif ne suffit lorsque l’on évoque Shingo Kunieda, n°1 mondial et star internationale du tennis fauteuil. Le Japonais a encore dominé les débats aux Etats-Unis, remportant le tournoi de Géorgie et de Cajun, le tout en ne perdant qu’un seul set face à Joachim Gérard. A 35 ans, Kunieda vise clairement les Jeux de Tokyo l’année prochaine et avec déjà 3 titres en 2019, il est sur des bases très élevées. Seul point d’ombre au tableau : son incapacité à gagner en double.

L’exploit : Aniek Van Koot réussit l’impossible

A l’image de Shingo Kunieda chez les hommes, Diede De Groot domine actuellement le circuit féminin. La n°1 mondiale, qui avait remporté l’ITF 1 de Géorgie, visait de faire le doublé à Cajun. C’était sans compter sur la toujours redoutable Aniek Van Koot, n°3 mondiale, qui a réussi l’impossible en finale du Super Series de Cajun. En l’absence de Yui Kamiji lors de la tournée américaine, Aniek Van Koot faisait office d’outsider n°1 pour Diede De Groot. Défaite en finale, déjà, par son homologue hollandaise, l’aînée des deux a pris sa revanche une semaine plus tard en gagnant 6/1 6/4. C’est son 1er titre en 2019, le 1er depuis septembre 2018.

La malédiction : Mariska Venter maudite du tirage au sort

Lorsqu’une malédiction nous tombe dessus, il est difficile de s’en débarrasser. L’ancienne n°1 junior, Mariska Venter, participait au tournoi de Biel et de Cuneo en mars. Jamais vernie au tirage au sort, la jeune Sud-Africaine a perpétué sa tragique tradition. A Biel, elle a affronté au 1er tour la revenante et ancienne n°3 mondiale, Jordanne Whiley ; à Cuneo, elle est tombée sur Ludmila Bubnova, particulièrement à l’aise sur surface rapide et ancienne n°15 mondiale. Quand on vous dit maudite…

Auteur: Valentin Desanges