BNP Paribas World Team Cup: le Japon, les Pays-Bas et la Grande-Bretagne titrés !

Après une semaine intense de compétitions, la Coupe du Monde BNP Paribas de tennis fauteuil s’est terminée avec les sacres de trois nations différentes. Samedi, le Japon avait remporté la compétition par équipes en catégorie quad, avant que ce dimanche, les Hollandaises et les Britanniques ne s’imposent en finale.

Quads: Le Japon renverse le pays hôte

photo:Nir keidar

Pour la première fois de leur histoire, les Japonais sont devenus champions du monde en catégorie quad. Pour réussir cet exploit, ils sont venus à bout en finale de la redoutable Israël qui évoluait à domicile et qui restait sur une finale, perdue, en 2018. Pourtant tout avait bien commencé pour l’Israël avec la victoire en moins d’une heure de Gershony Noam face à Shota Kawano, préféré à Moroishi Mitsuteru. La survie des nippons passaient donc par un homme, Koji Sugeno tenant du titre au BNP Paribas Open de France. Opposé à l’inusable Weinberg Shraga, le n°3 mondial s’est montré solide pour gagner 6/2 6/3. La tactique des Japonais de préserver Moroishi Mitsuteru pour le double a payé puisque la Japon a survolé les débats dans ce match décisif (6/4 6/2). Le Japon succède à l’Australie, de bon augure avant 2020 et les Jeux de Tokyo.

L’Afrique du Sud a terminé 3ème de cette Coupe du Monde BNP Paribas de tennis fauteuil. Les “Sudaf” ont battu sur le score de 2 à 1 les Britanniques.

Dames: Les Hollandaises titrées pour la 32ème fois

Les Pays-Bas ont décidément mainmise sur la BNP Paribas World Team Cup puisqu’elles ont empoché leur 32ème titre en 35 éditions. Mais que ce fût difficile ! La finale entre la Japon et les Pays-Bas a été un sommet d’intensité et de suspens. Après une victoire en 2 sets de la n°3 mondiale, Aniek Van Koot, face à la n°2 japonaise, Manami Tanaka, cela a été au tour des n°1 et 2 mondiales de faire leur entrée sur le court. Diede De Groot avait une belle occasion de conclure la partie mais Yui Kamiji a renversé un match bien mal embarqué (3/6 6/2 6/1) pour offrir un double décisif à sa nation. La dramaturgie a atteint son paroxysme lors du double, long de 3h16, remporté 10 points à 8 par les Hollandaises. Au bout du suspens.

Le match pour la 3ème place opposait les Britanniques aux Sud-Africaines. Les premières nommées ont facilement disposé de leur adversaire. Pour l’Afrique du Sud, c’est un moment historique puisque c’est la 1ère fois que le pays atteint ce classement.

Hommes: Les Britanniques renversent les Français

Comme lors de chaque édition, la finale messieurs clôturaient la semaine de compétitions et elle s’est disputée quasiment tout du long en night-session. Les Britanniques ont survolé cette rencontre face aux Français et n’ont même pas eu besoin de disputer le double. Gordon Reid avait parfaitement lancé son pays après sa victoire autoritaire face à Nicolas Peifer (6/1 7/6) avant que Alfie Hewett ne conclut la rencontre avec sang-froid face à Stéphane Houdet (6/0 7/5). Les Britanniques n’avaient plus remporté la compétition depuis 2015. Pour les Français, la déception peut être présente mais il faut surtout souligner leur incroyable régularité (6 fois finaliste sur le 8 dernière éditions).

Après leur défaite étriquée face aux Britanniques, les Japonais ont réussi à se hisser sur le podium de cette 35ème édition, en lieu et place de l’Argentine de Gustavo Fernandez.

Auteur: Valentin Desanges