Jean-Patrick Reydellet, le juge-arbitre de l’édition 2019

Pour sa 34ème édition, le BNP Paribas Open de France sera juge-arbitré par Jean-Patrick Reydellet. Après Pascal Maria en 2018, un autre homme fort et reconnu de l’arbitrage français nous fait l’honneur de sa présence. Après avoir été pendant six années sédentaire, comme responsable des compétitions de la ligue Provence-Alpes-Côte d’Azur, Jean-Patrick Reydellet voyage à nouveau à travers le monde en tant qu’arbitre et juge-arbitre, au coeur du jeu, sa passion.

Un homme de défis

Toujours en recherche de challenges à relever, Jean-Patrick Reydellet est un homme qui aime les défis. Être le juge-arbitre d’une épreuve internationale comme représente le BNP Paribas Open de France est donc une formidable occasion pour lui. « C’est un challenge : c’est un grand tournoi, avec les meilleurs joueurs du monde. Etre juge-arbitre du BNP Paribas Open de France, c’est l’occasion pour moi de connaître le plus haut niveau, sur une épreuve internationale » décrit l’intéressé, qui se met une pression positive pour tirer le meilleur de lui-même lors du tournoi. En effet, les exigences des sportifs sont nombreuses et le juge-arbitre doit se montrer rigoureux mais également à leur écoute. « Il faut donc se faire reconnaître par les joueurs, en se montrant professionnel et au niveau, sans négliger le relationnel, qui compte beaucoup de mon point de vue » explique Jean-Patrick Reydellet.

Etre juge-arbitre du BNP Paribas Open de France, c’est l’occasion pour moi de connaître le plus haut niveau, sur une épreuve internationale

Jean-Patrick Reydellet, juge-arbitre de l’édition 2019

Finalement ce métier de juge-arbitre rempli parfaitement son besoin intense de défis puisqu’à chaque tournoi, il repart de zéro avec l’envie de se montrer à la hauteur de l’évènement. Le BNP Paribas Open de France fait partie de ses défis qui lui permette d’être challengé au niveau international. Défi qui le réjouit d’avance.

Un touche-à-tout

Jean-Patrick Reydellet est un arbitre international reconnu.

Il se décrit lui-même comme un « touche à tout » qui « aime l’idée d’avoir plusieurs casquettes ». Et il suffit d’observer son parcours pour s’en persuader. Après avoir été arbitre de chaise pendant de longues années, Jean-Patrick Reydelett est devenu juge-arbitre tout en continuant d’officier en tant qu’arbitre sur certains tournois. Ces deux métiers sont à la fois similaires et différents. « L’arbitre de chaise est responsable d’un match, il va prendre toutes les décisions concernant ce match. Le juge-arbitre est désigné pour un tournoi. Il coordonne tous les matchs et l’organisation dans son ensemble » décortique t’il.

En janvier 2012, il a accepté le poste de responsable des compétitions de la ligue Provence-Alpes-Côte d’Azur où il a relevé de nouveaux défis. En place pendant un peu plus de 6 ans, Jean-Patrick Reydellet a pu mener à bien de nombreux projets allant de la gestion de toutes les compétitions à la fusion administrative et sportive des ligues de Provence et de Côte d’Azur.

Une relation particulière avec le tennis fauteuil

Jean-Patrick Reydellet est également un juge-arbitre international.

Jean-Patrick Reydellet ne sera pas un novice cette année au BNP Paribas Open de France. Le français a notamment eu la chance de participer aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012, en tant qu’arbitre officiel. « Je garde un excellent souvenir de cette expérience, notamment parce que nous étions logé au centre olympique, ce qui nous a permis de vivre la même expérience que les athlètes » raconte Reydellet qui également arbitré des rencontres de tennis fauteuil à Roland-Garros.

Son rapport avec ce sport ne s’arrête pas là puisqu’il a mené différents projets au sein de la ligue Provence-Alpes-Côte d’Azur, « j’ai eu l’occasion d’aider à l’organisation des championnats de France par équipes de paratennis en 2018. Cette année, j’ai aussi organisé le championnat régional de tennis fauteuil ». Il arrivera donc en terrain connu pour cette 34ème édition du BNP Paribas Open de France avec beaucoup de motivation et d’enthousiasme.

Retrouvez très prochainement l’interview de Jean-Patrick Reydellet dans le magazine de l’édition 2019 !

Auteur: Valentin Desanges