Jour 5: les finalistes sont connus

L’élimination surprise de Yui Kamiji et David Wagner, les vainqueurs des tableaux doubles et les résultats des demi-finales hommes, femmes et quads, ce samedi 15 juin aura offert de beaux matchs. Retour sur les moments forts de cette avant dernière journée. 

Fernandez et Kunieda, la finale rêvée 

La finale de l’édition 2019 du BNP Paribas Open de France verra finalement les deux premiers mondiaux s’affronter : Gustavo Fernandez et Shingo Kunieda se disputeront le titre. 

Opposé au Britannique Gordon Reid, Gustavo Fernandez a fait étalage de toute sa confiance accumulée depuis son sacre à Roland-Garros. Le récent vainqueur de Roland-Garros a déroulé son tennis sur le court central (6/0 6/3), qui lui sied décidément à merveille. En face, Gordon Reid a semblé usé par son magnifique match de la veille face à Stéphane Houdet. Il pourra regretter son début de match raté où il a accumulé les fautes directes et, malgré un sursis au début du second set, il n’a jamais été en mesure d’inquiéter l’Argentin. Gustavo Fernandez, lui, il s’offre le droit de défendre son titre, ce dimanche, face à Shingo Kunieda. 

Shingo Kunieda après sa formidable victoire en 3 manches face à Joachim Gérard. Photo: Yonathan Kellermans

Pour le Japonais, le chemin le menant à la finale a été bien plus escarpée. Opposé à Joachim Gérard, Shingo Kunieda a bataillé pendant 3h sur un court n°5 décidément habitué aux joutes fantastiques. Après un 1erset maîtrisé dans lequel il a toujours fait la course en tête, Shingo Kunieda a subi le jeu offensif du Belge (4/0), avant de revenir dans cette manche qui semblait perdue (4/4). Le 9èmejeu de cette manche a été un sommet d’intensité, long de 15 minutes, et finalement remporté par « Jo ».  Galvanisé par le gain de ce jeu crucial, il a emporté dans la foulée la seconde manche (6/4). Le set décisif a été alors de toute beauté par son niveau de jeu, hallucinant par séquences, et par son scénario, complément fou. Le Belge a eu 4 balles de match sur son service à 5/4 avant de s’écrouler et de ne plus gagner un seul jeu (7/5). Shingo Kunieda pouvait bien brandir le poing en l’air : c’est bien lui qui sort, une nouvelle fois, vainqueur d’un énorme combat. 

Les hollandaises en force

Le programme promettait des demies-finales explosives et le public n’a pas été déçu. La journée s’est ouverte sur les deux matchs du tableau femme qui opposaient Diede de Groot, tenante du titre à Jordanne Whiley, et Aniek Van Koot n°3 mondiale à Yui Kamiji n°2 mondiale et finaliste l’an dernier. Le premier match n’a réservé que peu de surprise tant la Néerlandaise domine la discipline. Elle s’est imposée 6/3, 6/2 et retrouvera sa compatriote Aniek Van Koot, déjà vainqueur deux fois à l’Open de France en 2011 et 2012. Aniek Van Koot s’est dépassée pour éliminer la Japonaise. Si la numéro 3 mondiale a mené pendant tout le match, elle a tout de même laissé beaucoup de jeu à son adversaire, alternant entre fautes directes et points agressifs. Finalement, les 1h45 de jeu auront eu raison de la numéro 2 mondiale qui s’incline 7/5, 7/5. 

Finalistes surprises chez les Quads

La journée a continué avec les demies finales du tableau quad. Sur le court 5 Sam Schroder affrontait le vainqueur de l’édition passée Koji Sugeno. Le Néerlandais remporte le premier set 6/2 sans difficulté bien que Sugeno essaie de défendre sa place. Mais son adversaire du jour reste incisif dans la deuxième manche et l’emporte 6/3. La hiérarchie a aussi été bousculée sur la deuxième demie finale puisque Andy Lapthorne, numéro 3 s’est défait du finaliste de 2018 et tête de série numéro 1 David Wagner. L’Australien a décroché son billet pour la finale en battant l’Américain 6/3, 6/4. 

En début d’après midi s’est tenue la finale de double femmes sur le court central. Les numéro 1 mondiales Diede De Groot et Aniek Van Koot partaient confiante après leur victoire la semaine dernière à Roland Garros. Leurs adversaires du jour, les numéro 2 mondiales Marjolein Buis et Yui Kamiji se sont bien battues et ont rendu coups sur coups, les points durant parfois plusieurs minutes.  Les favorites ont été sacrées championnes du double au terme de 2h00 de jeu. Les deux vainqueures deviendront coéquipières demain pour leur rencontre en finale du simple. 

La finale du tableau de double messieurs était le remake de la finale de Roland-Garros qui avait eu lieu quelques jours plus tôt qui avait vu Shingo Kunieda et Gustavo Fernandez gagner. Les Français Nicolas Peifer et Stéphane Houdet , bien décidés à prendre leur revanche, ont remporté la finale en deux manches (6/4 6/3). 

Concernant la finale du double quad, pas de surprise à nouveau : les têtes de série numéro 1 Davidson et Wagner ont battu le duo composé de Kogi Sugeno / Kyu Seug Kim. 

Day 5 : a top qualification for the Dutch

The day started with the surprising elimination of Yui Kamiji and David Wagner then followed the winners of the doubles draw, the results of the mens’, womens’ and quads semi-finals offering a selection of great games. A look back at the key events of this 5thday.

The semi-finals were expected to be explosive and the audience was in for a great show. The day started with the two games of the womens’ draw which first saw Diede de Groot, title holder play against  Jordanne Whiley, and Aniek Van Koot n°3 against Yui Kamiji n°2 and last year’s finalist. The first game wasn’t really surprising as the Dutch player lived up to her reputation as master of the discipline. She took the lead with 6/3, 6/2 to later join up her compatriot Aniek Van Koot, twice a winner in 2011 and 2012 in the Open de France, in the doubles.

Aniek Van Koot gave all she had to eliminate the Japanese player. Even though she kept the lead throughout the game, she nevertheless lost a few games due to unforced errors and aggressive points. Finaly, after a 1 hour and 45 minute match, the world No2 is beaten 7/5, 7/5.

Surprise finalists in the Quads

The day continued with the semi-finals of the Quads draw. Sam Schroder played against last year’s winner, Koji Sugeno. The dutch easily wins the first set 6/2 though Sugeno fought back and manages to win the second set 6/3. The hierarchy was also disrupted in the second semi-finals game with Andy Lapthorne, No 3, who won against the 2018 finalist and seed No 1, David Wagner. The Australian won his ticket to the finals by beating the American 6/3, 6/4.

The finals of the 2019 BNP Paribas Open de France will see the 2 two world players playing against each other: Gustavo Fernandez and Shingo Kunieda will fight for the title. 

Gustavo Fernandez, playing against the British player, Gordon Reid, demonstrated the confidence gained since his title at Roland Garros. The recent Roland Garros winner whose tennis seems to appreciate the Central Court, won (6/0 6/3). Gordon Reid looked a little tired, perhaps the result of his magnificent game against Stéphane Houdet the day before. He started off the game with a number of unforced errors and though he took the lead for a little while in the second set, he was not able to change the balance. The Argentinian will be able to defend his title against Shingo Kunieda on Sunday. 

The road to the finals was nonetheless bumpy for the Japanese player. Playing against Joachim Gérard, Shingo Kunieda struggled for 3 hrs on court No 5. After a 1st set in which he led, the Japanese faced the Belgian’s offensive game (4/0), before reversing the situation and winning (4/4). The 9thgame of that particular set was extraordinary, lasting 15 minutes and finally won by ‘Jo’. Pushed on by the consequences of winning the game, he won the second set (6/4). Le decisive set was absolutely fantastic in style and game. The Belgian player got 4 match points on his serve when at 5/4 and from there on never managed to win another game (7/5). Shingo Kunieda’s victory was well deserved and he is, once more, the winner of a great battle.

The favourite players win the doubles

The womens’ finals took place at midday on central court. The No 1s, Diede De Groot and Aniek Van Koot were sure to win after their win last week at Roland Garros. Their opponents of the day, the world No 2s, Marjolein Buis et Yui Kamiji, fought back and cusped blow for blow, with some exchanges lasting long minutes. After a 2 hour game, the Dutch pair won the doubles cup. The two winners will be facing each other tomorrow for the singles’ finals. 

The finals of the mens’ double was a remake of the Roland Garros finals which had taken place a few days ago, where Shingo Kunieda and Gustavo Fernandez came out successful. The french duo, Nicolas Peifer and Stéphane Houdet, wishing to take their revenge won the finals in two sets (6/4 6/3).

The duo, David Wagner and Heath Davidson in the quads finals keep their status. They beat Kogi Sugeno / Kyu Seug  in 3 sets, a game  lasting just under 3 hours.

Auteurs: Agathe Fourcade / Valentin Desanges

Traduction: Rose-Noëlle Pritchard