Les Jeux de Tokyo commencent à Antony

L’édition 2019 du BNP Paribas Open de France lance le départ de la folle course aux places qualificatives pour les Jeux Paralympiques de Tokyo. La compétition aura lieu en août 2020, et toutes les joueuses et tous les joueurs de tennis fauteuil vont jouer leur ticket pour le Japon dans les mois à venir.

Un système de qualification complexe

Les compétitions de tennis fauteuil des Jeux Paralympiques regroupent au total 32 femmes et 52 hommes. Les athlètes sélectionnés en simple disputeront aussi les matchs en double. Aux JO, les joueurs de double sont de la même nationalité. Le système d’attribution des places pour les Jeux de Tokyo est complexe.

Le logo des Jeux Paralympiques de Tokyo

Pour aller à Tokyo chez les dames, une athlète doit être dans le « cut », c’est-à-dire faire partie des 24 premières au classement mondial au moment de la date fixée par la Fédération internationale de tennis (ITF). En plus, huit strapontins sont réservés à des invitations (les « wild-cards ») attribuées à des athlètes proposées par des fédérations nationales et acceptées par l’ITF. Pour les hommes, le même règlement s’applique, avec une place pour les 40 premiers du classement et 12 invitations.

Être dans le « cut » ne garantit toutefois pas la participation ! Il faut que la Fédération nationale soit d’accord pour envoyer un joueur aux Jeux. Cette dernière prend en compte notamment les chances de médailles au regard de l’investissement financier que suppose le voyage à Tokyo.

Beaucoup de candidats, peu de places

Représenter son pays aux JO, c’est évidemment le rêve pour tout sportif de haut-niveau. A l’approche de Tokyo 2020, des sportifs qui avaient arrêté de jouer reviennent à la compétition dans l’espoir de participer à cet événement. Les candidats sont donc plus nombreux que les futurs élus. Certains devraient valider leur billet assez facilement, mais pour d’autres, les prochains mois seront déterminants, car chaque place au classement comptera.

Classification des tournois (nombre de points attribués au vainqueur) :

  • Grand Chelem : 800 points
  • Super Séries : 650 points
  • ITF1 : 335 points
  • ITF2 : 220 points
  • ITF3 : entre 120 et 145 points
  • Futures : entre 70 et 95 points

La programmation, un élément prépondérant

L’unique manière de progresser au classement, c’est de remporter des matchs pour cumuler des points. La programmation pour un joueur se fait en fonction de la classification des tournois. Le vainqueur d’un tournoi classé Super Séries comme le BNP Paribas Open de France, obtient moins de points que le vainqueur d’un tournoi de Grand Chelem comme Roland-Garros, mais plus de quatre fois plus que celui d’un tournoi classé ITF 3 tel que l’Open du Loiret. Pour élaborer leur programmation, les joueuses et les joueurs prennent donc en compte de nombreuses variantes comme leur niveau de jeu, les points à gagner mais aussi l’adversité potentielle lors du tournoi.

Pour le circuit de tennis fauteuil, les Jeux de Tokyo 2020 débutent maintenant, avec le BNP Paribas Open de France !

Auteur: Valentin Desanges