L’inusable Shingo Kunieda

Depuis le début de l’année, le circuit masculin de tennis fauteuil est dominé par un homme :  Shingo Kunieda. A 35 ans, l’appétit du Japonais est toujours aussi grand.  Shingo Kunieda en est déjà à 4 titres et 19 victoires pour seulement 2 défaites. Personne d’autre n’a fait mieux. Alors que les Jeux de Tokyo se profilent, Shingo Kunieda reste inusable.

Intraitable en simple

En 2019, Shingo Kunieda semble invincible. Victorieux à Melbourne et Cajun, en Géorgie et au Daegu Open, la star Japonaise n’a perdu que contre Stéphane Houdet et Stefan Olsson. Depuis sa défaite face au Suédois, il est d’ailleurs sur une série de 12 victoires à la suite, le tout en ne concédant qu’un seul petit set face à Joachim Gérard

Au classement, son avance sur le n°2 mondial Gustavo Fernandez est assez importante (environ 700 points) mais c’est surtout entre lui et la 3èmeplace que l’écart est immense: plus de 1500 points le sépare de Joachim Gérard. La tournée asiatique, où il performe à chaque fois, devrait lui permettre d’étendre son emprise sur le circuit mondial. Car si il n’est pas inscrit à l’ITF 1 de Corée cette semaine, il sera présent au Japan Open la semaine prochaine, où il voudra récupérer le titre qui lui avait échappé l’année passée face à Gordon Reid.

Mais incapable de gagner en double 

Si sa domination est incontestable lorsqu’il évolue seul, il éprouve beaucoup plus de difficultés à triompher en double. Pour trouver trace d’un sacre en double sur un tournoi ITF, il faut remonter à l’Open d’Amiens en… 2017 ! Cette statistique peut paraître improbable mais elle n’est pas totalement incompréhensible à la vue du classement de Kunieda en double (9ème). La plupart du temps, il joue en double avec son compatriote Japonais Takashi Sanada, un très bon joueur mais qui n’a pas le niveau des tous meilleurs joueurs du monde. 

Kunieda au BNP Paribas Open de France en 2017

La perspective des Jeux de Tokyo

L’objectif des Jeux de Tokyo l’année prochain motive tous les joueurs mais encore plus Shingo Kunieda qui évoluera « chez lui », au Japon. Déjà deux fois champion paralympique à Pékin et Londres, le Japonais ne doit rêver que d’une chose: le triplé historique. La période de qualifications pour les Jeux qui s’ouvre à partir du BNP Paribas Open de France sera surtout l’occasion pour lui de chercher à conserver sa place de n°1 mondial. Les fans de tennis fauteuil auront la chance de le voir en action à Antony dans quelques jours !

Auteur: Valentin Desanges