OPEN DE FRANCE – JOUR 2 – 24 Juin 2015

Jeremiasz_smallLa journée d’aujourd’hui a encore vu se dérouler de nouveaux des matchs assez expéditifs, un phénomène en grande partie dû aux différences de niveau importantes lors de ces premiers tours entre certains joueurs déjà très confirmés du circuit et d’autres plus en devenir, à l’exemple de la plupart des rencontres de la matinée dans le simple messieurs.

Parmi ces matches de second tour éclairs, on notera les prestations de certains gros bras du tour mondial comme le français Nicolas Peifer, très à l’aise contre son compatriote Frederic Cattaneo qui ne lui posera pas vraiment de problèmes en 6/0 6/1, alors que le Néerlandais Tom Egberink de son côté domine avec un peu plus de mal le Britannique Alfie Hewett en 2 sets 6/2 7/5, Shingo Kunieda se chargeant lui de sortir son camarade de team l’autre Japonais Takuya Miki par un écrasant score de 6/0 6/2, une véritable leçon du maître à son élève.

Mais au pays du soleil levant les stars montantes du tennis fauteuil se bousculent littéralement au portillon, Kunieda ayant déjà fait de nombreux émules, et c’est un troisième Japonais super affuté, Takashi Sanada qui se chargera d’éliminer sans trop de soucis l’Espagnol Daniel Caverzaschi 6/1 7/5.

Chez les dames même traitement pour les malheureuses adversaires de premier tour des françaises Charlotte Famin et Pauline Hélouin, ainsi que de la Chilienne Macarena Cabrillana (CHI) qui seront rapidement mises en déroute par ces 3 championnes. En effet Ludmila Bubnova ( RUS), Gabriela Buehler (SUI) et Margit Fink (AUT) seront battues sur les scores de 5/7 7/5 6/4 pour la première, 6/0 6/3 pour la seconde et enfin 6/3 6/2 pour la dernière.

C’est véritablement dans les rencontres en double que la compétition se sera un peu plus animée aujourd’hui, avec l’entrée en lice de grands duo très attendus du public comme les paires Jeremiasz/Peifer, Gerard/Olsson, Scheffers/Egberink et biensûr les superstars Houdet/Hunieda.

Alors que Jeremiasz et Peifer déroulent les points sans problèmes face à l’autre paire française Menguy/Quilliou 6/0 6/4, Gerard/Olsson écrasent totalement Hewett/Molier en 6/2 6/0.

Ricky Molier, véritable légende néerlandaise du tennis fauteuil, ancien multiple vainqueur du tournoi et N°1 mondial pendant de nombreuses années, qui avait illuminé de son expérience et de sa générosité l’édition 2014 semble être passé cette année totalement à côté de son tournoi, sorti successivement du simple et du double au stade prématuré des premiers tours de qualifications.

Quant aux archi favoris Houdet/Kunieda ils se débarrassent comme à l’accoutumée très rapidement de leurs adversaires du premier tour, les autrichiens kieckner et Riegler sur un classique 6/0 6/0 de rigueur à ce stade de la compétition lorsque l’on affronte en double les 2 meilleurs joueurs actuels du circuit.

De leur côté les Hollandais Scheffers/Egberink se défont non sans mal de la paire composée par le Japonais Takuya Miki et de l’Australien Adam Kellerman en 6/2 6/3.

Enfin la très bonne surprise du jour viendra de Frederic Cattaneo, le français malheureux dans le simple, sorti prématurément contre Nicolas Peifer quelques heures auparavant, qui dans un sursaut d’orgueil viendra se refaire une santé en remportant, en compagnie de son partenaire du jour l’excellent Japonais Takashi Sanada, son premier tour en double face à la paire composée du Brésilien Anker et du Russe Saltgarev par un magnifique 6/0 6/0.

Chez les dames, un premier match de quart de finale a été joué et remporté par la paire française Charlotte Famin/Emmanuelle Morsch sur le duo franco-russe Chene/Sharikova avec un score de 6/0 6/2. Les françaises, plus créatives que leurs adversaires avec notamment pas mal de switchs dans les jeux, ont su également aller chercher cette victoire en s’imposant par un jeu plus riche en montées au filet, avec de nombreux points gagnés dans cette configuration. Des matches vivants que les nombreux spectateurs présents autour des terrains du club d’Antony auront su apprécier à leur juste valeur.

Pour terminer cette journée sur une touche d’émotion, tout le monde était convié autour de Pierre Fusade dans la tribune VIP en fin d’après midi, pour un discours que le président du comité d’organisation de l’Open de France a voulu simple mais digne, à l’image de cet homme qui depuis 30 ans s’est consacré à la création puis au développement de ce tournoi devenu de l’avis général le plus prestigieux évènement du monde du tennis handisport, annonçant sa retraite prochaine du comité d’organisation, devant un parterre composé à la fois de proches amis et d’officiels, sans oublier sa famille, son épouse biensûr mais aussi sa fille Lucie.

Demain Jeudi 25 nous assisterons aux premiers matches des quarts de finales du simple messieurs, et à quelques seconds tours du simple dames.

Les photos de Grégory Picout – La vidéo de Théo Sauvage