OPEN DE FRANCE TENNIS 2015 – JOUR 4 – 26 Juin

Kamiji_smallLa journée débutait assez fort ce matin avec un choc au sommet dans la finale du simple messieurs en catégorie « non classés » où évoluent de nombreux amateurs de très haut niveau, entre l’Autrichien Dan Kleckner et le Français Didier Guiard sur le court numéro 5. C’est Didier Guiard qui attaque le premier en entame de match emportant le premier set. A ce moment là, le français qui n’en est pas à sa première victoire sur le tournoi sent qu’il est proche de renouveler son exploit de 1997 où il l’avait déjà emporté dans cette catégorie, mais c’était sans compter sur la hargne de son adversaire autrichien qui allait revenir inexorablement dans le second set, pour l’emporter assez facilement dans le troisième 4/6 6/2 6/2.

Dan Kleckner déclara qu’il avait besoin de cette victoire, ayant déjà participé à de nombreuses reprises à différents tournois majeurs du circuit sans jamais soulever la coupe du vainqueur, sa rage de vaincre et au dire de son adversaire, sa plus grande technicité l’auront aidé à faire la différence sur cette édition 2015.

Du côté des quads, les 4 quarts de finales se soldent par les victoires de l’Australien Dylan Alcott, de l’Américain David Wagner, du Britannique Andy Laphtorne et du Sud Africain Lucas Sithole.

Ils iront donc rejoindre le stade des demi finales demain, tandis que leurs adversaires battus, respectivement l’Anglais Cotterill en 6/0 6/1, le Néerlandais Timmermans-Van Hall 6/0 6/0, L’Anglais Burdekin en 6/4 6/0 et enfin l’Israélien Weinberg en 6/3 6/2 se consoleront pour certains dans le tableau du double, les 2 demi finales opposant la paire anglaise composée de Cotterill/Laphtorne aux américains Barten/Wagner d’un côté, et Hard/Hasterock contre Alcott/Sithole de l’autre.

Aux termes de ces matches, ce sont les Anglais Cotterill/Laphtorne qui l’emportent et qui iront retrouver en finale demain samedi la paire sudafricano-suédoise formé par le duo Alcott/Sithole.

Dans le simple messieurs, l’affiche du jour était évidemment la rencontre très attendue entre le très populaire joueur français Michael Jeremiasz et le redoutable argentin au physique sur puissant Gustavo Fernandez.

Après sa victoire d’hier sur son compatriote Stéphane Houdet, tous les supporters de Jeremiasz s’étaient mis à rêver d’une nouvelle victoire ici à Antony pour leur idôle.

Après un début dans le premier set très prometteur, à 5 jeux partout le français commence à douter de ses frappes et commet trop de fautes pour un Gustavo Fernandez à l’affut et exploitant la moindre faiblesse de son adversaire, ce dernier remporte ce premier set très disputé.

Jeremiasz tentera ensuite de revenir au score sans jamais y parvenir, il n’arrive pas à se défaire de la pression de l’argentin qui désormais renvoie toutes les balles, et monte même parfois au filet pour porter l’estocade à son rival en lâchant des coups droits venus d’ailleurs.

Fernandez remporte le deuxième set à la régulière, s’imposant 7/5 6/4 et gagnant ainsi un ticket bien mérité pour la demi finale de demain, rejoignant ainsi Shingo Kunieda qui lui se débarrassera plus facilement du Néerlandais Tom Egberink en 6/4 6/1.

Dans l’autre partie du tableau deux francophones sont à l’honneur, avec tout d’abord un match qui opposait le Français Nicolas Peifer au Japonais Takashi Sanada, facilement remporté par Peifer sur un score de 6/2 6/2, quant au fougueux Belge Joachim Gérard, il se défait pour sa part d’un très gros client du circuit mondial, le Néerlandais Maikel Scheffers en 6/2 6/1.

Chez les dames Jiske Griffioen (NED) sort Charlotte Famin dernière représentante française encore en lice dans le simple dames, même si cette dernière aura véritablement tout donné pour rester dans le jeu, elle ne pourra rien faire contre Griffioen, la laissant s’envoler vers les demi finales du tournoi.

Elle sera rejointe par l’Allemande Sabine Ellerbrock, finaliste de l’édition 2013, qui se libère dans la douleur d’un quart de finale contre la Néerlandaise Marjolein Buis qui, en parfaite combattante aura livré une formidable bataille pour ne pas sortir du tournoi face à l’une des grandes favorites sur un score qui ne reflète pas l’intensité des échanges vécus dans ce match 6/2 6/2.

Dans l’autre moitié de tableau, la tenante du titre Yui Kamiji de la team japonaise règle les affaires courantes en expédiant le match contre la Néerlandaise Diede De Groot 6/2 6/4, tandis que la britannique Jordanne Whiley ne réussira finalement pas à créer la surprise face à l’excellente joueuse néerlandaise Aniek Van Koot, bien que l’ayant tout de même très sérieusement mise en difficulté durant la première partie de la rencontre. Elle s’inclinera en 3 sets, 3/6 7/5 6/1.

Dans la catégorie des doubles, la finale hommes de demain opposera les vainqueurs du jour, la paire Houdet/Kunieda qui auront battu très difficilement leurs adversaires Egberink/Scheffers en 6/4 6/7 6/4 à la paire française Jeremiasz/Peifer qui se qualifie face au duo formé par Gérard/Olsson en 6/1 6/2.

Chez les dames ce sont les Néeralndaises Spaanstra/Buis qui iront rejoindre les finales de la catégorie en battant la paire Britannique Shuker/Whiley en 7/6 6/2. Une finale qui les opposera demain aux autres Néerlandaises Griffioen/Van Koot qui battent pour leur part le très redoutable duo Ellerbrock/Kamiji qui seront éliminées non sans avoir posé de très gros soucis à leurs adversaires sur un score de 2/6 6/2 6/2.

Demain samedi avant dernier jour du tournoi, le coup d’envoi des matches sera donné à 10 heures avec la première demi finale Quad Laphtorne contre Alcott, soyez à l’heure !

les photos de Grégory Picout – la vidéo de Théo Sauvage

Christopher Tasti – Chargé de communication web