Patrice Hagelauer, parrain de l’édition 2019

Pour son édition 2019, le BNP Paribas Open de France sera parrainé par un fidèle du tournoi : Patrice Hagelauer. L’ancien entraîneur de Yannick Noah et de l’Equipe de France de Coupe Davis, est un fin connaisseur du tennis mais également du tennis fauteuil puisqu’il a notamment été l’entraîneur de Laurent Giammartini, ancien n°1 mondial. Portrait.

Une figure du tennis français

Patrice Hagelauer est l’une des figures du tennis en France depuis des années. Après une modeste carrière en tant que joueur, il s’est tourné vers le métier d’entraîneur avec le succès qu’on lui connaît. Il a été notamment l’entraîneur de Yannick Noah lorsque celui-ci a gagné son unique Roland-Garros en 1983. Il a aussi eu la chance d’être l’entraîneur de l’Equipe de France de Coupe Davis pendant vingt années, l’année 1991 restant le sommet de sa carrière d’entraîneur avec cette victoire finale face aux Etats-Unis emmenés par Andre Agassi et Pete Sampras.

Si au début des années 2000, il s’est exilé en Angleterre pour devenir le Directeur Technique National, il est très vite revenu en France. Après avoir été le directeur technique du team Lagardère, une structure sportive privée, il a pris le même poste qu’il occupait en Grande-Bretagne mais cette fois au service de la Fédération Française de Tennis pendant quelques années avant de partir à la retraite. Patrice Hagelauer est un monument du tennis français.

Un fidèle du tournoi depuis ses débuts

Patrice Hagelauer a connu quasiment toutes les éditions de l’Open de France, depuis la 1ère en 1986 à aujourd’hui. « J’ai suivi chaque édition depuis que le tournoi existe car j’habite juste à côté, à Sceaux » explique l’intéressé. Si la proximité de son domicile avec le parc de Sceaux lui a facilité ses venues au stade, ce n’est pas le seul argument qui explique son amour du tournoi. En effet, Patrice Hagelauer a rapidement fait la connaissance de l’équipe d’organisation avec laquelle il a noué des liens forts et entretenu une belle amitié au fil des éditions. « L’organisation, chaque année, est fabuleuse. J’aimerais tirer un coup de chapeau à tous ceux qui travaillent pour le tournoi, des bénévoles aux dirigeants. Si la renommée du tournoi n’est plus à faire, et que chaque année, les meilleurs joueurs du monde viennent, c’est en grande partie grâce aux organisateurs » abonde Patrice Hagelauer.

Ce qu’il apprécie tout particulièrement lorsqu’il vient au tournoi ? L’effet qu’un tel spectacle produit sur les spectateurs, en particulier les enfants: « ils arrivent en bavardant, et tout à coup, ils sont complètement pris par ce qu’ils voient. Ils se disent: c’est incroyable , comment ils arrivent à faire cela ?» Et de conclure en disant : « c’est passionnant de voir tout à coup l’intérêt que cela peut susciter ».

Un suiveur assidu du tennis fauteuil

Patrice Hagelauer aime rappeler sa rencontre avec Laurent Giammartini,, alors jeune adolescent, dans l’académie qu’il dirigeait à l’époque dans le sud de la France à Sophia Antipolis. Le courant a tout de suite pris entre les deux et Laurent Giammartini a passé de longues années à travailler au côté d’Hagelauer. Ensemble, ils ont réussi leur objectif : que Laurent Giammartini devienne n°1 mondial.

Laurent Giammartini, ancien n°1 mondial

Premier vainqueur de l’Open de France, Laurent Giammartini a fait partie des tous premiers joueurs à s’entraîner véritablement comme un professionnel. « Ce sport a énormément évolué. Il s’est professionnalisé, avec un nombre de joueurs de plus en plus important, ce qui donne lieu à davantage de concurrence » décrit Patrice Hagelauer qui a pu constater l’évolution de ce sport à mesure que les joueurs se professionnalisaient.

C’est une activité qui a gagné ses lettres de noblesse

Patrice Hagelauer

Désormais, la qualité du jeu mais également la vitesse de déplacements se sont considérablement améliorées. Patrice Hagelauer explique : « les athlètes en tennis fauteuil jouent de plus en plus fréquemment au 1er rebond pour prendre de vitesse l’adversaire. Ils ont également créé leurs propres techniques, avec notamment le fameux revers inversé . » Finalement, il n’y a rien de plus logique à voir Patrice Hagelauer, spécialiste de tennis fauteuil, parrain de l’édition 2019 du BNP Paribas Open de France.

Auteur: Valentin Desanges