Pourquoi faut-il venir assister à un match de double ?

Trop souvent dans l’ombre des carrières individuelles qui apportent plus de lumières et de reconnaissances, le double est une discipline à part dans l’univers du tennis fauteuil. Très souvent spectaculaires et passionnantes à suivre, les rencontres de double sont à ne manquer sous aucun prétexte. On vous explique pourquoi. 

Parce que… le gratin mondial participe 

A quasiment chaque tournoi, les sportives et sportifs combinent le simple et le double ce qui offre une place de choix pour cette exercice à deux dans un sport individuel. Cette discipline n’est pas du tout laissée de côté par les athlètes qui jouent le jeu à fond. Il suffit d’observer le classement mondial en simple et en double pour constater que le top 10 est quasiment identique. Chez les hommes, les mêmes noms reviennent mais dans un ordre inversé tandis que chez les femmes, seules Charlotte Famin et Dana Mathewson arrivent à se faire une place dans le top 10.

Charlotte Famin et Sabine Ellerbrock ensemble en double.

La composition des paires de double se retrouvent donc cruciale. Si de nombreux joueurs possèdent leur partenaire habituel, il n’est pas rare de devoir changer d’un tournoi à l’autre. Le niveau de jeu rentre en compte au moment du choix mais également les affinités et les nationalités. En effet, dans l’optique de compétitions internationales comme la BNP Paribas World Team Cup ou encore les Jeux Paralympiques, certains privilégient la mise en place d’automatismes avec leur homologue national. Assister à un match de double est donc la garantie d’admirer le top niveau mondial.

Parce que… c’est spectaculaire 

Si vous voulez vibrer, tourner la tête à de multiples reprises à droite puis à gauche et stresser, alors n’en jetez plus: il faut que vous alliez voir un double. C’est comme si cette discipline se prêtait parfaitement au tennis fauteuil en sublimant la performance des athlètes. Car ils sont deux à couvrir le terrain, les sportifs sont moins vite débordés ce qui offre de longs échanges, intenses et passionnants. Le fait d’être à deux permet de compenser les déséquilibres de déplacements créés par l’utilisation du fauteuil. Si en simple, la moyenne des échanges n’est pas très élevée, en double il est rare que le point se termine rapidement. Les rencontres sont souvent longues et accrochées. 

La quantité d’échanges n’est pas le seul gage de spectacle. Les déplacements croisés, les montées à la volée ou encore les défenses improbables sont monnaie courante. En dehors de l’aspect tennistique, le double permet également les échanges, verbaux et non-verbaux, entre les joueuses et les joueurs. Entre encouragements mutuels ou la mise en place d’une stratégie, les paires communiquent énormément entre elles. 

Parce que… une danse s’opère sous nos yeux 

Outre le spectacle sportif, le double propose aussi un spectacle visuel magnifique. Le tennis fauteuil nécessite aux athlètes d’être toujours en déplacement pour ne pas perdre de la vitesse. Les déplacements continus et simultanés des quatre individus sur le court donnent l’impression d’un ballet harmonieux et répété pour l’occasion. 

Les joueurs se déplacent, se retournent, accélèrent dans la même seconde. L’harmonie est si parfaite que, par moment, le jeu devient secondaire tellement les regards sont fixés devant ce spectacle époustouflant. Les athlètes manient leur fauteuil à la perfection si bien que les accrochages, qui semblent obligatoires, n’arrivent que très rarement grâce à leur dextérité hors norme. Ainsi les joueuses et les joueurs deviennent, sans doute sans le vouloir, des artistes  funambules dessinant un somptueux tableau, le terrain étant leur toile et la raquette leur pinceau. 

Auteur: Valentin Desanges