Stéphane Houdet, ou la quête permanente de progrès

En France, l’histoire du tennis fauteuil est étroitement associée au nom de Stéphane Houdet, n°1 mondial pendant des années et vainqueur de plusieurs Grand Chelem dont Roland-Garros par deux fois. Il faut dire que son palmarès est impressionnant ! A 47 ans, le natif de Saint-Nazaire se bat toujours sur le terrain, rêve des Jeux de Tokyo 2020 et fourmille d’idées pour améliorer son sport. Portrait. 

Un sportif émérite 

Stéphane Houdet a toujours pratiqué le tennis. Avant son accident de moto, survenu en août 1996 et qui lui a couté son genou gauche, il était 2/6. Un bon classement, mais qui ne permet pas de devenir professionnel. Pourtant, il ne reprend pas immédiatement le tennis, qu’il laisse de côté pour se consacrer au golf. Il devient n°1 français de la discipline de 2001 à 2006 et n°1 européen en 2003 et 2004. Ce n’est qu’en 2005 qu’il commence à jouer au tennis fauteuil, et devient professionnel en 2008. Sa seconde carrière tennistique est lancée, et les résultats ne vont pas se faire attendre. En seulement trois ans, Houdet s’installe comme un des meilleurs joueurs de tennis fauteuil du monde. Il remporte la médaille d’or aux Jeux paralympiques de Pekin en double avec Michaël Jérémiasz, et reçoit la Légion d’honneur dans la foulée

Stéphane Houdet
Stéphane Houdet en action lors du BNP Paribas Open de France

Un palmarès colossal

Si Houdet atteint rapidement la 1ère place mondiale en double en 2009, il doit attendre jusqu’en 2012 pour l’être en simple. L’année 2012 est également l’année où il remporte son premier titre du Grand Chelem, à Roland-Garros. Le premier des 4 qu’il a glané (2 à Roland-Garros, 2 à l’US Open). On ne compte plus le nombre de ses titres en ITF1 et en Super Series, catégorie de tournois la plus importante derrière les Grand-Chelems. Il a notamment remporté 2 fois le BNP Paribas Open de France. Ce qui impressionne surtout chez Stéphane Houdet c’est sa longévité. Il est le joueur du top 10 le plus âgé. Mais cela ne semble pas le désavantager.

Stéphane Houdet
Stéphane Houdet

Le Français cherche perpétuellement à progresser dans son jeu et à améliorer son équipement, notamment son fauteuil. En effet, il travaille avec une équipe de chercheurs du Laboratoire de Biomécanique des Arts & Métiers et du CERAH pour perfectionner son fauteuil. Cette collaboration a déjà donné naissance à une grande nouveauté dans le monde du tennis fauteuil : Stéphane Houdet ne joue plus assis mais à genoux. Cette position lui confère plus de force mais aussi une meilleure allonge. Actuellement son fauteuil pèse 10 kilos et demi, mais il cherche encore à optimiser ce poids. 

Un homme engagé 

Le joueur est aussi engagé en dehors des terrains dans plusieurs activités. Diplômé de l’Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes, Houdet ne pratique plus aujourd’hui la médecine vétérinaire, mais reste très actif dans sa vie quotidienne. Débordant d’idées et d’énergie, le passionné de bridge souhaite ardemment améliorer le regard porté sur le handicap en France. Depuis 2015, il est conseiller Sport et Handicap au Ministère de la Défense rattaché au CNSD de Fontainebleau. Il est également conférencier bilingue à travers le monde, ce qui lui offre la possibilité de partager son histoire et ses idées. Il est aussi partenaire d’associations comme Premiers de cordée qui propose des initiations sportives pour les enfants hospitalisés. Un engagement de tous les instants. 

Vous l’aurez compris, Stéphane Houdet est l’icône du tennis fauteuil en France. Absent l’année passée du BNP Paribas Open de France, il revient cette année avec la ferme intention de remporter un trophée qu’il n’a plus gagner depuis 10 longues années ! Car la course aux points pour les JO de Tokyo est lancée !

Auteur: Valentin Desanges